3 raisons pourquoi je me supplémente

Avant d’écrire cet article, j’avoue que j’étais fébrile. Parce que bien franchement, le débat sur la supplémentation, je le trouve un peu trop violent. Sérieux! Les gens s’embrument dans leur certitude de tout savoir et se pompent l’un contre l’autre, comme on se pompe sur la politique ou autre-débat-social-qui-vaut-la-peine-de-se-fâcher. (Trust me, I’ve seen things).

giphy (7).gif

Pourtant, je trouve que c’est un choix très personnel comme le choix d’être végétarien, de s’entraîner ou de consommer moins de sucre. C’est le genre de décision prise pour remédier à un problème, travailler en symbiose avec son corps pour l’amener plus loin, s’aider à être plus en santé, plus libre.

Malgré ceci, il y a des gens qui crient au loup si je sors mes vitamines pendant un repas: – Tu vas prendre toutes ces vitamines? – T’es tu malade? – Ben voyons, t’as juste à manger plus de légumes – … J’te l’dis, I’ve seen things.

Loin de moi l’idée d’imposer ma philosophie sur qui que ce soit, mais c’est un petit morceau de ma vie qui a changé bien des choses que j’aimerais partager, d’un coup que t’aimerais changer la tienne.

Et si tu as des questions, tu sais que je suis toujours prête à faire de mon mieux pour y répondre!

Alors, pourquoi je me supplémente?


1 – Vaut mieux prévenir que guérir

C’est quétaine, hein? Mais comme la plupart des mantras dans la vie, c’est quétaine, mais c’est vrai! Je ne sais pas pour toi, mais moi j’ai zéro envie de m’enfirouaper dans le système de santé (lire: système de maladie). À date ça a pas l’air ben ben l’fun.

giphy-downsized-large.gif

Comme bien des aspects de ma vie, je préfère prendre responsabilité et m’organiser pour éviter que le pire arrive. Mieux encore, m’organiser pour que le meilleur se présente à moi!

Prendre des vitamines, c’est comme un athlète qui s’entraîne une heure de plus par jour que ses camarades. Ses camarades sont excellents, et même au sommet de leur forme. Par contre, celui qui s’applique à se pratiquer une heure de plus s’assure d’être un peu plus près de la victoire que les autres. Au championnat, il sera mieux préparé et bien aiguisé.

Prendre des vitamines, ça veut pas dire que t’as une santé exécrable et que tu dois en consommer d’urgence. C’est une façon comme une autre de se protéger, c’est s’assurer la victoire, surtout dans les différents défis de santé auxquels on fait face au cours d’une vie.

La victoire, dans mon cas, c’est de me sentir reposée lorsque je me réveille, d’être capable de fonctionner sans café, de ne pas être malade l’hiver, de récupérer d’un entrainement ou d’une grosse journée plus rapidement.

Dans d’autres cas, comme celui de mon beau-frère Marc-André, c’est d’avoir reçu une greffe de rein à 12 ans et de péter le feu à 25 ans – et littéralement être une vedette à l’hôpital Sainte-Justine, car il n’a clairement pas l’air d’un greffé du rein. Il a plus d’énergie qu’une centrale électrique!

giphy (8).gif

2 – Compléter mon assiette

Je ne pense pas être la seule à avoir de la difficulté à manger toutes mes portions de fruits et de légumes par jour. En plus, les portions recommandées, c’est pour donner au corps le minimum dont il a besoin pour éviter les carences nutritionnelles, ce n’est pas pour être au meilleur de sa santé.

Nombreux sont les témoignages autour de moi qui confirment que même avec une alimentation crue, végane, sans gluten, sans lactose et biologique … les maux de santé cognent quand même à la porte.

Des suppléments, ça le dit, c’est fait pour supplémenter, complémenter, améliorer, perfectionner. Lorsqu’on consomme des vitamines de bonne qualité, ça permet d’ajouter des fruits et des légumes dans notre alimentation, tout simplement.

Ça me permet d’être en paix quand je n’ai pas la chance de cuisiner maison ou quand je suis à l’extérieur; au moins j’ai mes vitamines pour compléter ce que je ne pourrai pas directement manger cette journée-là.

Et non, je ne pisse pas toutes mes vitamines quand je vais au toilette.

#mégamythe

3 – L’appauvrissement des sols

Je ne veux pas sonner comme une illuminée-activiste-qui-sème-la-propagande, mais, pour utiliser des mots gentils, je ne fais pas vraiment confiance envers ceux qui font pousser nos fruits et légumes (*je parle ici des grandes multi-nationales, pas du marché au coin de chez nous. Eux, je les adore).

Comme dirait ma grand-mère, dans le temps, quand tu coupais une carotte, t’avais les mains tachées, à cause du bêta-carotène. Même chose pour les fraises. Maintenant, on a de très gros fruits et légumes, mais ils sont vides de nutriments.

Et c’est encore pire lorsqu’on les fait cuire! On se retrouve avec quoi? Une assiette bien colorée, mais vide.

No wonder que tout le monde sur Facebook met des GIF comme ceux-là:

giphy-downsized-large (1).gif

La plupart des gens en ri, mais moi je trouve ça franchement triste! On a 20, 25, 30 ans, et on est déjà au bout du rouleau? C’est pas rendu à 60 ans que mon corps va magiquement se régénérer.

 #petitemontéedelait


Pour résumer, je me supplémente pour m’assurer d’être la meilleure version de moi-même, pas une patate de sofa accro au café.

On est beaucoup trop habitués à vivre avec nos p’tits bobos, comme si c’était normal, mais c’est tout à fait possible d’y remédier, et ce, naturellement.

À partir de là, comment choisir la bonne compagnie de suppléments? Il y a beaucoup de choses à prendre en considération, mais voici quelques pistes:

  • Les produits se retrouvent dans le guide nutritionnel de Lyle MacWilliam. Celui-ci résume les dernières recherches scientifiques et compare les différentes compagnies de supplémentation entre elles afin de donner la chance aux consommateurs la chance de se procurer les meilleures vitamines.
  • Les produits se retrouvent dans le CPS des médecins.
  • Les produits sont approuvés par Santé Canada.
  • Les normes de fabrication de l’entreprise sont de grade pharmaceutique, et non pas alimentaire.
  • Les athlètes les consomment.
  • L’entreprise possède plusieurs sceaux d’approbations de tierce partie, tel que la NSF, ConsumerLab et Informed-Choice.
  • L’entreprise est transparente envers ses clients, permet la visite des lieux de fabrication et répond ouvertement aux questions.

Les suppléments Usana répondent à tous ces critères (et bien plus!), c’est pourquoi je les ai choisi et que j’en parle tout le temps, et que j’ai pas fini d’en parler!

giphy (9).gif

Si tu t’es rendu au bout de cet article; chapeau!

Toi, est-ce que tu te supplémentes? T’en penses quoi de tout ça?

Dans les mois à venir, je partagerai régulièrement les différents suppléments Usana et comment ils travaillent.

À bientôt!


Références:
https://askthescientists.com/fr/qa/pourquoi-dois-je-prendre-des-supplements-complements-nutritionnels/
https://askthescientists.com/fr/qa/health-benefits-nutritional-supplements/
https://askthescientists.com/fr/qa/vita-antioxidant/
http://lpi.oregonstate.edu/mic/health-disease/skin-health/vitamin-C<
http://blog.doctoroz.com/oz-experts/nutrients-you-need-to-support-bone-health
http://blog.doctoroz.com/oz-experts/the-many-benefits-of-omega-3s
http://blog.doctoroz.com/oz-experts/how-proper-nutrition-speaks-to-your-body
http://blog.doctoroz.com/dr-oz-blog/7-experts-share-their-secrets-to-a-long-healthy-life

5 commentaires sur « 3 raisons pourquoi je me supplémente »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :